Passer au contenu
5 Blocages Hormonaux qui rendent la perte de poids quasi-impossible

5 Blocages Hormonaux qui rendent la perte de poids quasi-impossible

Nous avons fait une analyse sur cette problématique de poids liée aux hormones.

Nous écrivons ici ce qu'il en ressort et ce qui nous semble cohérent.

Nos analyses prennent en compte toutes nos recherches réalisés auprès de médecins reconnus et donc de phénomènes médicaux factuels scientifiquement prouvés.

 

* La raison pour laquelle de la graisse semble continuellement s’incruster autour du ventre et des cuisses…

Ce qui n’est pas lié à de mauvaises habitudes alimentaires…

Ni au nombre d’heures passées dans une salle de sport…

Des blocages qui affectent des millions de femmes et d’hommes…

Cela les enferment dans un phénomène de “résistance à la perte de poids”…

Qui rend la perte du moindre kilo quasi impossible.

 

* On a tous connu les phrases :

"On ne peut pas perdre du poids sans transpirer comme une bête à la salle de gym ni manger de la nourriture de lapin"

 

Pourtant, il semble que les 5 blocages hormonaux transforment le corps en machine à stocker la graisse, engluent complètement votre métabolisme, peu importe ce que vous mangez.

C'est ce qui arrive généralement lors des périodes de puberté, de grossesse, de ménopause et lorsqu'on est malade et que l'on a des traitements médicaux.

  • Vous pouvez avaler un cheeseburger/frites bien gras…
  • Ou au contraire bannir tous les glucides en mode cétogène strict…
Lorsque ces mécanismes nocifs s’enclenchent dans votre corps…

 

Au début, on constate qu'on ne perd plus aussi facilement de poids qu’avant…

Et même si on est assez active et qu'on fait de son mieux pour manger sainement…

Surtout autour des fesses, du visage, des bras et du cou…

Et ce gras ne semble ne jamais vouloir partir...

 

* Une résistance à l’amaigrissement…

Un phénomène hormonal qui empêche le corps de brûler de la graisse.

Mais on ne comprend pas toujours et on est frustrée.

On pense que cette prise de poids est liée à un manque de volonté...

Qu’il y a quelque chose qui n’e va pas pas chez soi.

 

* Témoignage *

Du coup, je me suis mise à faire encore plus de sport, et à me priver encore plus…

 

Mais arrivée à mes 35 ans…

La situation a encore empiré.

Non seulement je continuais d’accumuler toujours plus de graisse autour de mon ventre et de mes cuisses…

J’avais des crises d’angoisse, voire de panique…

Je me sentais tout le temps épuisée, dénuée de la moindre énergie…

Je dormais très mal :

 

Ou bien je me couchais épuisée…

Mais je me réveillais quand même aux aurores sans pouvoir me rendormir.

J’avais même parfois l’impression qu’il disjonctait…

J’avais un mal fou à me concentrer au travail…

Et même les choses simples…

Comme aider mes enfants avec leurs devoirs…

Devenaient difficiles car je n’arrivais juste pas à focaliser mon attention.

Ce qui jusque-là n’avait été qu’une banale prise de poids…

S’était transformé en un surpoids permanent qui oscillait entre 15 et 25 kilos.

Non seulement je ne me sentais plus du tout féminine ni sexy…

Non seulement ma confiance en moi s’était effondrée…

Mais ma santé commençait à subir les méfaits du surpoids !

J’avais vu comment elle s’était « épaissie » avec l’âge…

Au point de devenir presque obèse.

Puis il y a eu son décès : une crise cardiaque à 67 ans !

 

* Les kilos s’accumulaient.

Ma glycémie devenait de plus en plus irrégulière.

Mon énergie était au plus bas.

Pendant toute cette période…

J’ai testé des dizaines de régimes…

À chaque fois, la déception. Aucun ne semblait marcher pour moi.

 

* Quelques recherches nous ont conduit vers :

 

 

Elle dit dans son interview :

“Après des années de recherche, j’ai appris que 99% de la résistance à l’amaigrissement était de nature hormonale”

Elle ajoutait dans cet article…

“C’est sidérant de voir à quel point la perte de poids devient facile lorsque les hormones sont à leur niveau optimal.”

Parce que comme toutes les femmes…

J’avais déjà accusé mes hormones de certains de mes problèmes…

Pour autant, je n’avais jamais imaginé que mes hormones pouvaient être la cause de mon incapacité à perdre du poids.

 

* Chez mon médecin :

 

Je lui ai demandé s’il pouvait me prescrire des examens pour vérifier mes niveaux hormonaux.

Il a préféré m’expliquer d’un ton condescendant que les tests hormonaux sont chers et inutiles pour des patients comme moi.

Sans oublier de me faire son habituel sermon (le même depuis 15 ans) :

« Si vous voulez perdre du poids, c’est simple, il vous suffit de brûler plus de calories que vous n’en consommez ».

J’étais DÉGOÛTÉE !

Pour mon docteur, perdre du poids se résume à une simple formule mathématique…

Il m’a bien évidemment demandé ensuite si j’étais toujours inscrite dans ma salle de sport.

 

* Et pourtant, il semblerait que :"

 

Si la perte de poids peut apparaître comme l’un des plus grands mystères de l’humanité…

La réalité est bien plus simple.

 

“L’immense majorité de nos problèmes de poids est de nature hormonale

Et dans la plupart des cas, ils sont liés à 5 blocages hormonaux bien identifiées”…

Ces 5 Blocages Hormonaux se produisent simultanément dans le corps…

Ce qui a pour résultat un métabolisme qui tourne au ralenti…

Des cellules gorgées de gras…

Et des pensées, des humeurs et des émotions sens dessus dessous.

 

* Le premier blocage hormonal est lié à la Thyroïde*

 

La thyroïde est une petite glande située à l’avant de votre cou…

Le rôle de votre thyroïde est notamment de récupérer l’iode contenu dans la nourriture…

Et de le convertir en hormones thyroïdiennes appelées T3 et T4.

Ces hormones thyroïdiennes sont relâchées dans le sang…

Et elles contrôlent votre métabolisme.

Il transforme les calories et le gras en énergie…

Et envoie ensuite cette énergie à vos cellules…

Qui utilisent cette énergie pour assurer de nombreuses fonctions vitales qui vous gardent en bonne santé.

 
 

Votre métabolisme ne fonctionne pas correctement non plus…

Et au lieu de brûler des calories comme il le devrait…

Voilà pourquoi, si vous avez des soucis d’hormones thyroïdiennes …

Vous pouvez toujours vous affamer et passer vos journées à faire du sport…

Et vous finirez QUAND MÊME frustré et confronté à la résistance à la perte de poids !

En effet, au cours d’une journée, vous faites un tas d’activités qui vous demandent de l’énergie…

Mais votre corps lui, ne vous fournit pas l’énergie dont vous avez besoin puisqu’il la stocke sous forme de graisse !

Sachez que vos hormones thyroïdiennes peuvent aussi être la cause de ce mal.

En effet, votre cerveau consomme beaucoup d’énergie…

Mais votre métabolisme est abîmé et il n’a pas assez d’énergie disponible pour vos cellules…

C’est fou ce qu’un simple déséquilibre d’hormone thyroïdienne peut causer comme troubles, non ?

Et votre thyroïde est juste l’un des CINQ blocages hormonaux auquel vous êtes peut-être confrontés…

La différence serait impressionnante.

C’est un peu comme être aveugle et passer à un score de 20/20 aux deux yeux, c’est juste le changement complet de vie !

 

 

* Le second blocage hormonal est lié au Cortisol*

 

Vous avez deux glandes surrénales situées au-dessus de vos reins.

Elles produisent une hormone appelée cortisol...

Que l'on appelle aussi "hormone du stress"...

Parce que le corps en produit lorsqu'on est stressé.

Le Cortisol est nécessaire à la survie.

 

Il permet de déclencher le fameux mécanisme naturel de "lutte ou de fuite" du cerveau.

 

C'est ce mécanisme qui a permis à l'homme de survivre, d'échapper aux dangers et aux prédateurs et d'évoluer.

Mais de nos jours, ce mécanisme s'emballe constamment. Nous n'avons plus à faire face à un animal sauvage, à un guerrier ennemi...

En revanche, nous affrontons le stress permanent de la vie moderne :

 

 

D'autres situations peuvent augmenter votre stress et vous rendre tendus et anxieux.

Résultat : vous êtes en mode alerte quasi continue !

Lorsque le niveau de cortisol reste élevé en permanence..

Votre cerveau finit par croire qu'il est en permanence en mode "survie". 

De ce fait, il "met en veille" votre métabolisme... Votre digestion...

Et même certaines parties de votre cerveau.

Pourquoi fait-il cela ?

Parce que même si votre stress vous semble habituel et "inoffensif".. 

Votre cerveau ne peut voir la différence entre différentes situations sans danger pour la vie et il puise donc de l'énergie dans toutes les fonctions du corps qu'il juge "non essentielles".

 

 

 

 

* Le troisième blocage hormonal est lié aux Œstrogènes*

 

 

Évitant ainsi d’ajouter continuellement des kilos en trop à votre tour de taille… Sans mettre en danger votre santé ?

Eh bien la bonne nouvelle…

Est que c’est tout à fait possible.

 

* Le quatrième blocage hormonal est lié à l'Insuline*

 

L’insuline est une hormone produite dans le pancréas…

Surtout à cause de son lien étroit avec le diabète.

Pour autant, il est utile que vous sachiez ceci :

Les soucis d’insuline ne sont pas forcément liés au diabète !

« De nos jours, l'excès d’insuline est l’une des causes majeures de la prise de poids. »

Et on ne peut évidemment que lui donner raison…

Parce que l’insuline est clairement l’une des causes majeures de la résistance à la perte de poids.

Ensuite, l’insuline ordonne à votre corps de stocker ce sucre dans les muscles sous forme de glycogène.

Le problème, c’est que vos muscles ne peuvent stocker qu’une petite quantité de glycogène.

Et une fois que les réserves de glycogène des muscles sont pleines…

Votre corps n’a pas d’autre choix que de stocker ce surplus de glycogène sous forme de graisse.

Rien de positif si vous essayez de perdre du poids !


Réfléchissez :

  • L’insuline et les œstrogènes ordonnent tous deux à votre corps de stocker de la graisse…
  • Pendant que vos hormones thyroïdiennes et votre cortisol ordonnent TOUS DEUX à votre corps de ne PAS brûler de la graisse.

Et tout ceci ne prend même pas en compte le dernier blocage hormonal…

  

* Le cinquième blocage hormonal est lié à la Leptine"

 

Le rôle de la leptine est de signaler à votre corps quand vous avez suffisamment mangé.

Lorsque la Leptine fonctionne normalement…

Vous vous sentez satisfait après chaque repas…

Vous ne mangez pas au-delà de votre appétit…

Et vous n’êtes pas pris de fringales incontrôlables à toute heure de la journée, voire de la nuit.

 
 

Mais lorsque vous commencez à prendre du poids…

Et que vous ne pouvez pas brûler de graisse malgré tous vos efforts…

(Le plus souvent à cause des quatre autres blocages hormonaux que nous avons vus auparavant)…

Votre cerveau est ainsi bombardé par les signaux envoyés par la leptine.

Mais le cerveau étant un organe très efficient, il finit tout simplement par ignorer ces signaux.

Et à mesure que votre cerveau devient plus résistant à le leptine…


  • Vous ressentez moins la satiété…
  • Vous mangez au-delà de votre faim réelle, sans même vous en rendre compte…
  • Vous avez des fringales compulsives pour des aliments gras et sucrés et de la malbouffe…

Ce qui empire encore l’indifférence de votre cerveau aux messages de la leptine.

C’est un véritable cercle vicieux.

Car ne ressentant plus la satiété, vous ne pouvez pas vous empêcher de trop manger…

Vous vous reconnaissez dans ce portrait ?

Croyez-moi, je vous comprends.

Moi aussi, je suis passée par là.

J’ai eu ces mêmes pensées…

Voilà pourquoi j’ai été si surprise quand…

 

 

Et qu'on vous dit aujourd’hui :

Rien de tout cela ne l’est.

Vos problèmes de poids ne sont pas liés à un manqué de volonté !

Vous ne pouviez rien faire contre cette prise de poids qui n’a fait que s’accélérer.

Vous êtes la victime de cette résistance à la perte de poids…

Vous n’en êtes pas la cause.

Voici comment bien comprendre la situation…

À quoi vont servir vos 45 minutes à transpirer sur un tapis de course…

Où seront les bénéfices du dernier régime à la mode, vanté par je ne sais quelle publicité…

Si votre métabolisme refuse de brûler de la graisse comme source d’énergie ?

Et à quoi vont servir les médicaments visant à améliorer le fonctionnement de la thyroïde...

Ou les traitements hormonaux pour rééquilibrer vos œstrogène…

S’ils ne s’adressent qu’à un seul des blocages hormonaux, alors qu’il y en a 5 au total ?

 

 

* Voilà nos conseils *

 

Solution Hormonale #1:
VOTRE THYROÏDE

Comme vous le savez désormais…

Lorsque votre thyroïde ne produit pas suffisamment d’hormones T3 et T4…

Votre métabolisme ne peut pas être régulé de manière efficace par ces hormones.

Avec comme conséquences, le stockage des graisses, un brouillard mental et de la fatigue.

Comme me l’a expliqué le docteur Wood…

Ensuite vous devez vous assurer que ces hormones soient bien relâchées dans votre organisme…

De façon à contrôler convenablement votre métabolisme.

La méthode la plus simple et rapide pour produire plus d’hormones T3 et T4…

Est de consommer plus d’iode.

 
 

Dit comme ça, cela semble simple.

Mais une étude récente a montré que près de 2 milliards de personnes sur terre ont des carences en iode 

Et si votre thyroïde ne reçoit pas assez d’iode…

Comment peut-elle produire des hormones T3 et T4 en quantité suffisante pour vous permettre de réguler votre métabolisme ?

Elle ne le peut pas, tout simplement !

Dans une étude clinique publiée par l’American College of Endocrinology…

Il a été prouvé qu’ « ajouter des compléments alimentaires à base de laminaire à son alimentation augmente la quantité d’hormones thyroïdiennes produites. » (2)

Dans une autre étude majeure publiée cette fois dans le journal Clinical Pediatric Endocrinology…

Les chercheurs ont constaté que donner à des patients tests une dose quotidienne supplémentaire de laminaire…

« Restaurait leur fonction thyroïdienne et normalisait la concentration d’iode dans le corps. »

Et dans une autre étude encore publiée dans le journal Clinical Endocrinology d’Oxford…

Les chercheurs ont montré qu’ajouter une petite dose de laminaire riche en iode améliorait la production de T3 et de T4.

Car ces oligo-éléments et minéraux aident à transporter les hormones T3 et T4 dans votre sang.

Ils renforcent ainsi votre métabolisme et vos cellules.

Par exemple, une étude de 2016 publiée dans Journal of Environmental Health a montré que compléter son alimentation avec ces nutriments augmentait les niveaux de T3 et de T4 dans le sang… 

Alors qu’une étude datant de 2014 et publiée dans le journal Biological Trace Elements Research…

A prouvé que la production d’hormones thyroïdiennes était significativement augmentée chez les sujets à qui l’on donnait une dose quotidienne supplémentaire de Cuivre, de manganèse, de Sélénium et de Zinc.

 

Solution Hormonale #2 :
L’EXCÈS DE CORTISOL

 

Un petit rappel express :

Le stress nous fait produire en quantité importante une hormone appelée cortisol.

Lorsque les niveaux de cortisol sont élevés dans le corps,

Le métabolisme, le cerveau et les systèmes immunitaires et digestifs sont affaiblis.

Donc quand il s’agit de s’attaquer à ce blocage hormonal…

Votre unique objectif consiste à faire diminuer le niveau de cortisol dans votre organisme.

Le meilleur moyen d’y parvenir serait de ne jamais stresser !

Oui, je sais, plus facile à dire qu’à faire.

Si vous avez une famille…

Un boulot exigeant…

Ou tout simplement si vous vivez dans notre monde moderne rapide, complexe et brutal…

Éliminer complètement le stress de votre quotidien est mission impossible.

Voilà pourquoi le Docteur Wood recommande d’ajouter à votre alimentation de la Rhodiola Rosea…

La rhodiola est une plante à fleurs qui pousse dans des régions africaines reculées.

Ses effets bénéfiques ont tous été démontrés par des études cliniques :

 
    • Elle réduit le stress
 
    • Elle aide à réguler la production de cortisol
 
  • Elle aide le corps à brûler la graisse

Et dans une étude majeure en double aveugle contre placebo publiée dans le journal Planta Medica…

Lorsque les chercheurs ont donné à la moitié d’un groupe 240 mg de rhodiola pendant 28 jours, et à l’autre moitié, un placebo….

Ils n’ont constaté aucun changement chez les individus du groupe ayant pris le placebo.

Alors que les individus du groupe ayant pris de la rhodiola ont produit significativement moins de cortisol durant ces 28 jours…

Même lorsqu’ils étaient soumis à des situations stressantes.

De plus, les sujets de ce groupe avaient également plus d’énergie et d’acuité mentale.

De nombreux autres tests en double aveugle contre placebo ont prouvé que la rhodiola…

Réduisait le stress, améliorait les performances mentales et réduisaient la fatigue. 

D’augmenter significativement la vitesse à laquelle notre corps brûle de la graisse

De réduire la quantité de mauvais acides gras dans le sang

De réduire la quantité de graisse blanche nocive dans le corps, notamment au niveau du ventre.

En plus de la rhodiola…

En effet, de nombreuses études ont prouvé que la racine de ginseng réduit les niveaux de cortisol et le stress. 

Une découverte confirmée par une autre étude datant de 2014…

Dans laquelle les chercheurs ont découvert ses « propriétés brûleuses de graisse ».

 

Solution Hormonale #3 :
LES ŒSTROGÈNES

Comme vous vous en souvenez sûrement, des niveaux d’œstrogène déséquilibrés peuvent causer une forte prise de poids.

C’est pour cela qu'il est bien d’ajouter plus de brocoli et autres légumes de la famille des choux dans mon alimentation.

Le brocoli comme tous les légumes crucifères contiennent un nutriment naturel appelé Diindolylmethane (ou DIM en version courte).

En 2017, des chercheurs ont lancé la plus grande étude sur les effets du DIM sur l’être humain et ont publié leurs résultats dans le journal Tumor Immunology and Immunotherapy…

Une équipe de 8 chercheurs à la pointe de la science ont découvert que le DIM contenu dans le brocoli produisait « un rééquilibrage favorable des œstrogènes dans l’organisme »…

Et conseillait de compléter son alimentation avec du DIM issu du brocoli notamment. 

Parallèlement, une autre étude Clinique, publiée cette fois dans le journal Thyroid…

A montré que chez des patients qui recevaient du brocoli sous forme de complément alimentaire pendant 14 jours…

Le DIM « modulait le métabolisme de l’œstrogène »…

Ce qui est une façon savante de dire que ce nutriment aide à garder les taux d’œstrogène à un bon niveau.

(Et non pas déséquilibré par rapport au taux de progestérone, ce qui est le cas chez de très nombreuses femmes et qui mène à la prise de poids). 

Le DIM est selon cette même étude également positif pour les hommes, car il réduit la conversion de leur testostérone en œstrogènes.

Par ailleurs, en 2017, une étude publiée par la revue scientifique Molecular Nutrition and Food Research…

A détaillé une expérience faite par des chercheurs de l’université de Séoul.

Cette dernière a montré que le DIM présent en grande quantité dans le brocoli « supprimait l’obésité liée à la suralimentation » !

Cette étude a conclu que le DIM a le potentiel pour aider dans la lutte contre la prise de poids. 

 

La Solution Hormonale #4 :
L’INSULINE

Lorsque vos niveaux d’Insuline sont continuellement trop élevés…

Cela oblige votre corps à stocker les glucides que vous consommez dans des réserves de graisse…

C’est l’une des nombreuses raisons pour lesquelles nous avons tout intérêt à garder notre taux d’insuline dans le sang à un niveau normal et acceptable.

La bonne nouvelle, c’est que c’est tout à fait possible !

Voici quelques conseils  :

Ils ont en effet tendance à faire exploser vos niveaux d’insuline dans le sang.

 
Réduire la consommation de ces aliments autant que possible…

Mais compléter votre alimentation avec de la cannelle.

La raison en est simple :

La cannelle est l’une des « super épices » les mieux connues de la communauté scientifique.

Son efficacité n’est plus à démontrer, quand il s’agit de maintenir votre taux d’insuline à des niveaux sains.

Dans une étude de 2015 publiée dans le Journal of Traditional and Complementary Medicine…

Des chercheurs ont donné pendant deux mois à la moitié d’un groupe de 174 adultes, 500 mg de cannelle par jour, et à l’autre moitié du groupe un placebo.

À la fin de cette période de deux mois…

Le groupe ayant pris le placebo n’a montré aucune amélioration…

Alors que le groupe qui a pris la cannelle avait des niveaux d’insuline et de cholestérol en baisse. Par ailleurs, ils subissaient moins de pics de glycémie…

Les individus du groupe ayant consommé la cannelle ont aussi vu une diminution de leur Indice de Masse Corporelle (ou IMC).

En 2018, le journal Phytotherapy Research a publié une autre étude où…

Les chercheurs ont accompagné 66 femmes affichant des taux d’insuline et d’œstrogène déséquilibrés...

Ils ont donné à la moitié d’entre elles un complément à base de cannelle et à l’autre moitié un placebo.

Les chercheurs ont constaté à la fin des 12 semaines d’expérience que :

« Les compléments à base de cannelle ont réduit le taux d’insuline dans le sang » en comparaison aux patients du groupe placebo.

Ils ont également observé que la cannelle aidait à équilibrer les niveaux d’œstrogène. 

Ce ne sont que deux des nombreux tests cliniques à grande échelle effectués sur la cannelle …

Vous devez savoir que :

Dans une étude de 2017 en double aveugle avec placebo sur un groupe de 116 patients en surpoids…

Les chercheurs ont observé que prendre des compléments alimentaires à base de cannelle engendrait une réduction significative du tour de taille.

Dans une autre étude de 2017, cette fois-ci publiée par Scientific Reports

Il a été prouvé que prendre des compléments alimentaires à base de cannelle augmentait la capacité du corps à brûler de la graisse et réduisait significativement la taille des cellules de graisse.

Enfin, une autre étude menée en 2019 par la revue Clinical Nutrition a observé les effets de la cannelle sur 786 patients …

Les chercheurs ont pu observer qu’ajouter de la cannelle à son alimentation aidait à perdre du poids, à réduire son IMC, à réduire son tour de taille, et à réduire la masse graisseuse chez l’adulte.

 

La cannelle est un ingrédient qui a fait ses preuves pour diminuer les niveaux d’insuline dans le sang, favorisant ainsi le déstockage des graisses et la perte de poids.

 

 

Solution hormonale #5 :
LA LEPTINE

 

La Leptine est votre « hormone de satiété ».

On pourrait penser que c’est une bonne chose.

Mais c’est tout l’inverse : Vu l’afflux de leptine, votre cerveau y devient insensible.

Du coup, au lieu de vous sentir rassasié…

 

Il suffirait d’ajouter un seul ingrédient à son régime alimentaire :

La Mangue Africaine

Au cours d’un test clinique majeur mis au point par le Journal of Lipids

Des chercheurs sont parvenus à découvrir que compléter son alimentation avec de la mangue Africaine pendant 4 courtes semaines permettait de réduire son poids, sa masse graisseuse et son tour de taille.

Ce nutriment permettrait aussi selon eux « de stabiliser les niveaux de leptine chez les patients suivis durant le test » 

En 2011, une étude de l’Université de Drexel a montré que la Mangue Africaine :

« Est efficace pour réduire le poids et améliorer le métabolisme chez les adultes en surpoids » 

Des études publiées dans le Journal of Obesity ont également conclu que :

« Les niveaux de Leptine baissaient lorsque l’on consommait de la Mangue Africaine » 

Enfin, trois études plus récentes portant au total sur 208 individus

Ont amené les chercheurs à conclure que la perte de poids moyenne des participants ayant consommé des compléments à base de mangue Africaine …

Était de l’ordre de 12 kilos !!
(Contre seulement 750 grammes pour les patients placés dans les groupes placebo). 

Pour récapituler…

Pour les Hormones Thyroïdiennes :
Laminaire, Magnésium, Zinc, Sélénium, Cuivre, Manganèse

En plus de ces ingrédients, il est recommand" d’ajouter de la vitamine B12 et du Fucus (une autre espèce d’algue riche en iode).

 

Pour le Cortisol

Rhodiola et Ginseng

 

Pour les œstrogènes

Broccoli, riche en DIM (Diindolylmethane)

 

Pour L’insuline

Cannelle

 

Pour la Leptine

Mangue africaine

 

Ces informations vous sont données à titre d'informations.

Nos connaissances, nos compétences nous ont fait analyser cet articles assez complet sur la prise de poids.

Les éléments scientifiques en notre possession laissent à penser que les données qui y sont analysées pourraient aider à comprendre le phénomène de la prise de poids et ainsi nous permettre d'agir en conséquence.

Articles suivant Prendre soin de soi : Conseils